L’Ultra HD remplace la Full HD

Certains font bien la différence entre l’Ultra HD et la 4K, mais aux yeux des constructeurs, commercialement parlant et surtout aux yeux du grand public, c’est la même chose. De même, si le parc de TV 4K mettra un certain temps avant de dépasser celui des TV Full HD, ce CES 2015 consacre le format. Aujourd’hui, avec les téléviseurs 4K/Ultra HD qui deviennent accessibles et surtout qui deviennent la norme, il y a très peu de chances qu’on puisse continuer à suivre l’actualité autour des TV Full HD, un peu comme pour les TV HD Ready quand les TV Full HD se sont imposés une bonne fois pour toutes dans l’esprit du grand public.

sony-tv-4k-fine-live-01

 

La fin du Full HD, mais…

 

C’est avant tout la fin d’une ère pour les Geeks et les technophiles. Si on va continuer, sur les sites et médias, à se concentrer de plus en plus sur les TV 4K, commercialement parlant, la Full HD a encore de beaux jours devant elle. En effet, AMHA, les TV Full HD resteront encore pour quelques années le meilleur rapport qualité/prix, la faute à un contenu qui manque toujours à l’appel.

Alors oui, les studios filment depuis quelque temps déjà en 4K voire plus, mais très honnêtement, le temps que ça arrive chez nous comme la Full HD, il y a encore pour un petit moment. En plus de cela, très honnêtement, pour le contenu actuel, je n’ai pas vu tant de différences que cela entre une TV Full HD et une TV 4K. Alors oui, je ne suis pas le plus Geek d’entre nous au niveau des écrans, mais tant qu’on est dans de l’upscaling, le passage à de la 4K reste anecdotique. Par contre, j’avoue, avec du vrai contenu 4K, c’est assez impressionnant.

toshiba-219-5k-live-01

Le contenu 4K

 

Tout maintenant va dépendre des fournisseurs de contenus. Je ne parle pas des Blu-Ray (petite anecdote : dans les allées, j’entendais des rumeurs farfelues sur le Red-Ray:P), mais plutôt de ce qu’on sera capable d’avoir avec les services sur Internet comme Netflix, Amazon, Google Play, iTunes, etc. Le contenu arrive bien, mais non seulement c’est au compte-gouttes, ça coûte plus cher, mais surtout, ça ne concerne pour l’instant que les États-Unis.

Les choses bougent dans le bon sens tout de même, Samsung, Panasonic, Sharp, mais aussi les studios comme Disney, Netflix, Warner, Dolby forment désormais une alliance, l’UHD Alliance afin de proposer rapidement du contenu 4K pour que nous autres, du grand public, dépensions notre argent le plus rapidement possible. Reste à connaître les contraintes techniques qu’impose la 4K, on parle d’un débit minimum de 15 Mbps pour streamer du 4K et les Blu-Ray de 50Go commencent à montrer leurs limites.

4k-ultra-hd-netflix

Après, à défaut des grands, il reste votre contenu, à vous, celui que vous aurez fait avec votre smartphone ou autres:)

Les technologies bougent toujours

 

En parlant de rapport qualité/prix, il est évident qu’on parle pour l’instant des TV LED. Il y a très peu de chances que vous puissiez voir des marques comme Samsung ou LG commencer à brader leurs écrans OLED, c’est tout simplement trop tôt. Du coup, parce qu’on commence à atteindre les limites techniques des LED, voici qu’arrive la technologie Quantum Dot qui propose jusqu’à 66% de gamut et de saturation en plus, mais pour un prix bien plus accessible que l’OLED. La technologie Quantum Dot a donc profité du CES 2015 pour s’imposer comme la technologie pour succéder aux LED en attendant des prix plus abordables pour l’OLED.

samsung-suhd

Du côté interface utilisateur, si LG continu dans le bon chemin avec Web OS 2.0. Samsung a surpris son petit monde avec une gamme totalement revue et surtout intégrant Tizen. De ce que j’ai pu voir, c’était plutôt pratique et fluide. Maintenant, très honnêtement, mon usage de la TV a radicalement changé. Comprenez que ça doit passer maintenant par mon smartphone avec un Chromecast voire un Apple TV. Du coup, j’utilise que très rarement voire jamais, le côté Smart TV de ma TV. Sony et d’autres l’ont compris et c’est sans doute pour cela qu’ils ont déclaré leur flamme à Android TV, je suis totalement pour.

La courbe

 

L’année dernière, les constructeurs sont arrivés massivement avec les premiers écrans incurvés avec la même courbure que l’oeil humain. L’avantage, c’est que ça vous permet d’avoir l’impression d’avoir un écran plus grand pour une même diagonale. Bon, ce n’est pas évident pour tout le monde, moi le premier, mais très honnêtement, d’un point de vue esthétique, ça claque.

C’était au CES 2014, Samsung et LG proposaient des prototypes d’écran capables de s’incurver à la demande. C’est maintenant une réalité en 2015. On peut quelque part considérer cela comme un certain aveu d’échec, histoire de ne pas enterrer les écrans incurvés trop vite.

samsung-suhd-bendable-live-01

La 8K déjà

 

Eh oui, parce que la 4K est train de devenir mainstream, on a commencé à voir de plus en plus de prototypes de TV 8K au CES 2015. Alors oui, c’est super impressionnant quand le contenu suit, mais déjà qu’on a du mal à avoir du contenu 4K alors je ne m’extasierai pas trop vite sur la 8K. Maintenant, technologiquement, ça claque. Par contre, c’est bizarre, je me souviens, il y a 4 ans, Canon présentait un écran 8K avec une diagonale de 42” seulement, c’était super fin. Là, tous les prototypes étaient de 85” et plus.

LG-8k-live-01

En conclusion

 

Je vais me répéter, mais ce CES 2015 est synonyme de 4K pour les TV. La 4K est devenue grand public et malheureusement pour ceux qui souhaitent changer de TV, on est un peu dans une période charnière. Si l’achat d’une TV 4K n’est pas un mauvais investissement, je sens que les constructeurs en ont encore sous la pédale pour améliorer la qualité d’image, pourtant déjà excellente. C’est comme tout, l’oeil s’habitue très très vite, il suffit de revoir les premières générations de TV 4K pour comprendre les progrès déjà effectués.